Cinéastes en Est

Pour une cinéphilie locavore

Ce programme est né de l’envie de montrer et de partager les films créés à deux pas d’ici. Chaque séance est imaginée comme une expérience de cinéma : un film en appelle un autre, choisi par le réalisateur, le producteur. Un passeur d’histoires - enseignant, exploitant, cinéphile - présente les films et anime les échanges. Une soirée pour deux projections, des discussions, un partage d'expérience.

Le Liseré Vert

Dimanche 09 février à 19:00

(1h 14min)

Bande annonce

Réalisé par Gilles Weinzaepflen
Genre : Documentaire
Nationalité : Français

Synopsis : Une frontière matérialisée par 4056 bornes, posées sur notre territoire après la défaite de 1870. Elles marquent la limite des provinces perdues de l’Alsace-Lorraine.
Ces bornes forment aujourd’hui une cicatrice oubliée, un no man's land de la mémoire que j’arpente.
Que me disent-elles de mon histoire ? Des relations de voisinage franco-allemandes ? De notre horizon commun, l'Europe ?
Suivre le bornage sur la crête des Vosges puis dans le bassin lorrain, à la rencontre des paysages et des habitants. Bâtir un itinéraire de pensée, pour offrir une visibilité et un statut à cette frontière, en faire un monument.

Coproduction
Sancho & C°, Mirabelle TV, RTGE, Bix Films
Un film écrit et développé avec le soutien de la Région Alsace, de la Procirep / Angoa et le Fonds d’Aide à l’Innovation du CNC (aide à l’écriture, aide au développement, aide au développement renforcé). produit avec le soutien de la Procirep / Angoa, de la Région Grand Est et de l’Eurométropole de Strasbourg, en partenariat avec le CNC.

Résumé
Le 10 mai 1871, la France vaincue cède L'Alsace-Lorraine à l'Empire allemand, que cette guerre a permis d'unifier autour de la Prusse de Bismarck. Un million et demi de Français deviennent allemands. Parmi eux, mes ancêtres mulhousiens.
Pour mon arrière grand-père Joseph, cette nouvelle frontière marquée d'un liseré vert sur la carte jointe aux préliminaires de paix, n'existe pas. Son coeur reste français pendant les 52 ans
d'annexion allemande (1871 à 1918 ; 1940 à 1945). Un déni lourd de conséquences dont ma grand-mère se fait l'écho dans mon enfance. Sur les cartes postales anciennes et bilingues qu'elle me montre, des douaniers, des poteaux et des bornes frontières apparaissent.
4056 bornes numérotées qui se trouvent aujourd'hui sur le sol français. Elles serpentent de la Suisse au Luxembourg en passant par la crête des Vosges et le bassin lorrain. Souvent arrachées, fracassées ou renversées, elles forment une frontière fantôme, une cicatrice oubliée de notre histoire. Un no man's land de la mémoire que j'arpente à la recherche d'un itinéraire de pensée, à la rencontre des paysages et des riverains : quelle place occupent-elles dans mon histoire, dans notre histoire ? Qu'ont-elles à nous dire aujourd'hui ? Combien en trouverai-je ?

animationsurlaplace@gmail.com