Ciné-Théatre

Titre : La puce à l'oreille (Filmé à  la Salle Richelieu )

Date : Dimanche 11 décembre à 16:45

Date 2 : Lundi 12 décembre à 20:00

Durée : 2h10 sans entracte

Auteur : Georges Feydau

Mise en scène : Lilo Baur

Distribution : Thierry Hancisse Clotilde de Bayser Alexandre Pavloff Serge Bagdassarian Nicolas Lormeau Jérémy Lopez Sébastien Pouderoux Anna Cervinka Pauline Clément Élise Lhomeau Birane Ba* (*en alternance) et les comédiennes et comédiens de l’académie de la Comédie-Française (distribution en cours)

Lieu : Cinéma CinéSar, venir 20 mn avant le début pour les billets.

Synopsis : L’objet principal de la confusion à venir est un colis ouvert « par mégarde » par l’épouse de M. Chandebise : des bretelles envoyées depuis l’hôtel du Minet-Galant. Piquée, Raymonde se persuade qu’elle est trompée. Elle fait appel à son amie Lucienne pour rédiger une missive donnant rendez-vous à son époux dans ce même hôtel. Bien mal en a pris à la complice car la lettre écrite de sa main tombe dans celles de son propre mari, qui se pense à son tour outragé… Tous se retrouveront au Minet-Galant où le garçon de l’hôtel, Poche, est un sosie du mari de Raymonde.

Présentation : Pour sa cinquième mise en scène à la Comédie-Française, Lilo Baur se saisissait avec succès en 2019 de La Puce à l’oreille, pièce rocambolesque de Feydeau qui n’y avait pas été montée depuis 1978. Elle rassemble tous les ingrédients qui ont fait la réputation du maître du vaudeville : situations burlesques et quiproquos enchâssés auxquels s’ajoute le thème du sosie.
La Puce à l’oreille signe en 1907 le retour triomphal de Feydeau au vaudeville. D’une construction redoutable assortie d’une incroyable fantaisie, c’est « un feu d’artifice allumé au-dessus d’une fourmilière » comme le souligne la critique de l’époque.
Pièce de troupe par excellence, La Puce à l’oreille exploite plus que jamais d’ingénieuses ressources scéniques : un « escalier de secours » et surtout un stratagème pour faire disparaître à la moindre alerte les couples adultères.

Tarif : Tarif de groupe (minimum 25 personnes) 10 Euros, tarif normal 22 Euros

Inscription : Merci de vous inscrire auprès de Christiane Rinck au 03.88.00.75.31 ou au 07.86.88.08.20

Infos : Groupe minimum 25 personnes

Titre : Le roi Lear (Filmé à  la Salle Richelieu )

Date : Dimanche 05 mars à 16:45

Durée : 2h40 (sans entracte)

Auteur : William Shakespeare

Mise en scène : Thomas Ostermeier

Distribution : Éric Génovèse Gloucester Denis Podalydès Lear Stéphane Varupenne le Fou du roi Lear, un capitaine Christophe Montenez Edmund, fils illégitime de Gloucester Jennifer Decker Regan, fille du roi Lear Noam Morgensztern Edgar, fils de Gloucester Julien Frison* Oswald, intendant de Goneril, le Roi de France Gaël Kamilindi* Oswald, intendant de Goneril, le Duc de Bourgogne Marina Hands Goneril, fille du roi Lear Claïna Clavaron Cordelia, fille du roi Lear Séphora Pondi Kent Nicolas Chupin le Roi de France*, le Duc de Bourgogne*, un serviteur, un gentilhomme, un capitaine et Henri Deléger* trompette Arthur Escriva* trompette Noé Nillni trompette

Lieu : Cinéma CinéSar, venir 20 mn avant le début pour les billets.

Synopsis : Lear sent la mort venir. Alors, il prévoit l’impensable : céder de son vivant son pouvoir de roi et transmettre la responsabilité de gouverner à ses filles. Pour jouir pleinement de sa position une dernière fois, il assortit le transfert de pouvoir d’une condition : ses filles devront lui déclarer son amour.

Présentation : Le retour de Thomas Ostermeier à la Comédie-Française marque l’entrée au Répertoire du « Roi Lear », œuvre dont rêve depuis longtemps le metteur en scène allemand qui a déjà monté six Shakespeare.
Le directeur de la Schaubühne de Berlin retrouve ainsi la Troupe après La Nuit des rois ou Tout ce que vous voulez avec cette tragédie de la démesure, d’une amplitude dramaturgique exceptionnelle. Confiant à Olivier Cadiot une nouvelle traduction, il insiste sur les multiples effets miroirs dans l’histoire du vieux roi qui décide de partager son royaume entre ses trois filles, auxquelles il demande d’énoncer publiquement l’amour qu’elles lui portent. La retenue de Cordélia – la plus jeune, l’adorée de son père –, à l’opposé des déclarations de Goneril et Régane, déclenche la colère de Lear qui la déshérite. Aux thèmes de la vieillesse, de l’amour filial et du désir, de l’abdication et des contradictions du système patriarcal qui le vouent à l’échec, s’ajoutent une triple exposition de la folie : celle d’Edgar, trahi par son frère illégitime qui simule la démence sous les traits du «pauvre Tom», celle du Fou au langage génialement imagé, et bien sûr celle de Lear, dont les éclats de clairvoyance ne font qu’accroître le chaos. Lear, et son roi affrontant au milieu d’une tempête toute la conséquence tragique de ses actions, manquait éminemment au répertoire de la Comédie-Française et de Thomas Ostermeier. Il en déploie la force apocalyptique dans une scénographie englobante où le plateau devient un immense paysage de lande. Avec une maîtrise absolue du terrain de jeu, associé à la musique live, il livre l’entièreté du théâtre à la folie du monde.

Tarif : Tarif de groupe (minimum 25 personnes) 10 Euros, tarif normal 22 Euros

Inscription : Merci de vous inscrire auprès de Christiane Rinck au 03.88.00.75.31 ou au 07.86.88.08.20

Infos : Groupe minimum 25 personnes